La sécheresse a impacté les paysages, la végétation, les cultures, mais les vallées de la Vingeanne et du Salon ont bien résisté.

6 thoughts on “Près de l’eau

  1. Marie-Thérèse Garret dit :

    Malgré quelques bonnes averses, il y a toujours un important déficit en eau , très visible au niveau de la Saône !

    1. Ah, la Saône à baissé ? Je ne suis pas allé la voir depuis longtemps. La Vingeanne a un étiage plutôt habituel. Ce qui est inhabituel, c’est qu’il a commencé au milieu de l’été, avec deux mois d’avance.

  2. Dr. CaSo dit :

    Des colchiques? C’est rare! La photo avec les troncs illuminés de soleil est particulièrement fascinante je trouve.

    1. Oui, les colchiques sont de plus en plus rares. Ici nous avons des prairies qui ne sont jamais labourées ni resemées, donc qui présentent une très grande diversité végétale.

  3. Cornus dit :

    Colchiques (et succises) dans les prés, c’est bien la fin de l’été !

    1. Oui, aucun doute. Et en forêt, il y a déjà des champignons car les pluies d’automne sont arrivées tôt cette année. Pas de quoi changer le niveau des rivières (tout au plus la couleur de l’eau, qui devient boueuse), mais en surface le sol est humide.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :